Simulation d'un poele de masse

Posez vos questions sur l'utilisation de la simulation thermique et énergétique dynamique

Modérateurs : Stephane_T, Régis, Ludovic_B, Jean-Louis, Renaud

jdpjav
Gourou
Messages : 305
Enregistré le : 27 oct. 2010 16:45

Re: Simulation d'un poele de masse

Message par jdpjav » 14 janv. 2019 12:27

Bonjour,
Je vais peut-être dire des bêtises, mais tant pis :
la courbe proposée par Clément serait -à mon sens- le résultat d'une puissance dissipée initialement par la combustion au sein d'un PdM donné, puis transférée de ce PdM vers un environnement donné.
Ce sont les caractéristiques du couple [PdM, environnement] qui font la courbe de décharge en chaleur (la "courbe de puissance"). Si le PdM est dans une pièce froide et très inertielle ou déperditive, il va se décharger très "vite"; s'il est dans une pièce chaude et peu inertielle et très isolée , il va se décharger "lentement".
Toujours à mon sens : cette courbe de puissance là n'a aucune utilité.
Mais vos avis m'importent !

jdpjav
Gourou
Messages : 305
Enregistré le : 27 oct. 2010 16:45

Re: Simulation d'un poele de masse

Message par jdpjav » 14 janv. 2019 13:29

... je poursuis un peu.
je dis "non utilité" car cette courbe serait un résultat pour une situation donnée qui n'est pas utilisable pour tout autre projet par définition différent.
Alors que modéliser le PdM lui-même permettrait d'évaluer sont effet -via une STD !- dans n'importe quelle pièce.

Avatar du membre
clement ardouin
Confirmé
Messages : 21
Enregistré le : 18 mai 2017 08:02
Localisation : Toulouse
Contact :

Re: Simulation d'un poele de masse

Message par clement ardouin » 14 janv. 2019 14:35

Oui, c'est un peu comme mettre un glaçon dans de l'eau chaude ou de l'eau froide.
Et justement, je pense que cette courbe de puissances en effet très critiquable ne peut être utilisée que pour la montée en température du bâtiment.
Une fois que l'on est dans un régime de maintien en température, je dirais que c'est a ce moment là que les problèmes de surchauffes doivent majoritairement subvenir car la régulation devient plus compliquée, il ne faut plus faire une charge complète, mais une charge partielle, et comment quantifier la quantité de combustible à ajouter ?
La seule idée qui me vient serait d'avoir une sonde de T° ext et au moins une sonde de T°int (bien placée, mais où...?) connectée à un appareil dans lequel on aurait renseigné la valeur de déperditions du bâtiment en W/K et qui renverrait la valeur de la puissance nécessaire sur un pas de temps horaire par exemple. Et de cette puissance en déduire par un autre calcul la quantité de combustible nécessaire pour satisfaire et maintenir la température de consigne ( à +- 1,8°C bien entendu :P ).
Si un tel système existait (et il existe sûrement une régulation proche pour les poêles à granulés), il serait alors certainement plus facile pour Izuba d'intégrer cette régulation.
Bref, je m'égare un peu.

Dans tous les cas, je ne pense malheureusement pas qu'une STD puisse être très vendeuse pour un poêle, car à moins d'avoir un système de ventilation intérieure permettant de brasser la chaleur du poêle efficacement dans tout le bâtiment, il ressortira toujours une différence significative de sensation entre la pièce où se situe le poêle et les autres.
La force d'un poêle n'étant pas de permettre une homogénéité parfaite de la température mais plutôt une sensation de confort équivalente aux anciennes cheminées.

Pour aller plus loin, peut-être qu'une étude de CFD permettrait une meilleure visibilité du rendu final, mais il faut trouver les bonnes hypothèses et surement étudié plusieurs cas de figures, bref un boulot monstre...

jeannot
Confirmé
Messages : 17
Enregistré le : 02 mai 2011 11:06

Re: Simulation d'un poele de masse

Message par jeannot » 14 janv. 2019 15:35

Excusez-moi Régis, c'est quoi le ticket 4596 ? ou le trouve t-on ?

Avatar du membre
Régis
Administrateur
Messages : 3555
Enregistré le : 21 avr. 2010 08:47
Localisation : IZUBA énergies
Contact :

Re: Simulation d'un poele de masse

Message par Régis » 14 janv. 2019 16:47

Chez Izuba Energies, nous utilisons un outil de gestion et de suivi des bugs et des idées/demandes d'améliorations.
Cet outil numérote ces différentes demandes et attribue ainsi un numéro de ticket.
Ce numéro de ticket permet de retrouver facilement la demande en question et de voir si elle a été satisfaite, si elle est en cours, si elle ne sera pas traitée....
Dans mes différentes réponses, je renseigne le numéro de ticket pour pouvoir assurer une traçabilité et retrouver plus facilement la demande en question.
Régis Bacabara
Tel. support : +33 (0)4 67 18 62 20
mail : support@izuba.fr

IZUBA énergies
35 Rue Gine
Ecoparc
34690 FABRÈGUES

Répondre